mardi 9 février 2010

Paris Inondé 1910.



Aujourd'hui, en compagnie de 2 amis délicieux, je suis allée voir l'expo consacrée à la grande inondation de Paris, en 1910.
Très belle expo à taille humaine, qui réussit à instruire tout en présentant des images-témoignages de toute beauté.
Les clichés sont magnifiques, pour la plupart. Ceux de Chevojon, notamment (dont je vous recommande le reste de l'oeuvre, d'ailleurs: regard sensible et graphique, contrasté, de façon générale...♡).




(ce ne sont pas des livres, comme je l'ai cru un moment, mais des pavés de bois, qui recouvraient la chaussée)


Les reflets des immeubles hausmanniens dans l'eau de la crue, particulièrement quand on est parisien, c'est incroyable autant que poétique et somptueux.
Paris/Venise, le concept est saugrenu, et pourtant...



Ce qui est curieux, c'est que tout au long de la visite, on s'intéresse, on s'extasie, on sourit, comme si l'événement avait été anodin. Cela s'explique peut être par le fait que cette inondation historique n'ait fait qu'un seul mort. Le gros des dégâts étant matériel, on se sent un peu dédouané d'un sentiment de malaise. Tout en n'ignorant pas, évidemment, que les quartiers populaires comme le 15ème arrondissement, ont particulièrement souffert des répercutions. Perdre sa maison, son emploi, quand on n'a déjà rien, reste un drame.
Mais beaucoup de photographies montrent des situations cocasses, des gens curieux, souriants, presque amusés, parfois, de devoir emprunter passerelles de fortune ou embarcations précaires...






Au pire voit-on des visages fermés, de personnes en situation galère: la boulangère qui a raté le canot et ne peut poursuivre sa livraison de pain...
Il est dit que les ponts de Paris se couvraient chaque jour d'une foule, venant "admirer" ou du moins constater le niveau incroyable de la Seine. Le fameux zouave du pont de l'Alma avait de l'eau jusqu'aux épaules, correspondant à plus de 8m de crue...

Il semble qu'un élan de solidarité se soit créé de façon spontanée, et la crise a été relativement bien gérée, même s'il a fallut 3 mois pour remettre en service les transports en commun souterrains, déjà fort prisés à l'époque.

L'expo présente aussi les avis à la population, l'invitant à faire bouillir l'eau de consommation, à désinfecter les lieux et objets à l'aide de produits obsolètes aujourd'hui, ainsi que des plans des zones inondées, des cartes postales humoristiques, des tableaux, et diverses coupures de presse, françaises ou étrangères, puisque cet événement se situe à l'époque où la presse à gros tirage était en pleine expansion...





Ce qui a particulièrement retenu mon attention, en plus des clichés, c'est la correspondance privée des "lettrés" parisiens. La façon dont ils racontent la situation. Je suis restée assez longtemps penchée sur les pleins et les déliés, me régalant de cette prose aux mots choisis, ainsi que des citations d'Apollinaire inscrites aux murs...


(Pierre Cambon. A peu près lisible en cliquant sur l'image. Ou pas.)




:-)

Le site de l'expo est très très bien fait et complet. Il permet de voir beaucoup de magnifiques photos en bonne définition...
Ca vous expliquera tout mieux que moi!
http://www.inondation1910.paris.fr/

2 commentaires:

audrey a dit…

Bonjour,
Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.
Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.
En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements...

Audrey
Responsable communication
audrey@paperblog.com

Stella Polaris a dit…

Les "petites phrases" donnent envie de se procurer la correspondance ou les journaux intimes des écrivains de l'époque : dieu qu'ils savaient bien écrire ! Et quelle bonne idée d'avoir mis ces extraits poétiques, sarcastiques ou simplement "vivants" à côté des notices d'explication toutes factuelles...