dimanche 3 avril 2011

Puggy au Bataclan


Puggy est un trio qui vient de Belgique. Sauf que pas 1 des 3 n'est belge.

Matthew Irons (chanteur, guitariste, pianiste, compositeur, performer, you-name-it...) est britannique. Et il a de très jolis yeux.


Egil "Ziggy" Franzén (batteur, pianiste, chanteur, tout-ça-en-même-temps, Muppet...) est suédois.


Romain Descampe (bassiste, chanteur, fil rouge...) est français.



Je les ai découverts lors d'un sombre festival, en banlieue de Bruxelles, il y a un peu plus de 2 ans.
Toute la journée, une morne enfilade de groupes, au mieux, très amateurs; au pire, insupportables.
Pas aidés par l'ingé son du lieu, envoyant une purée/bouillie mille fois trop forte et agressive.
Genre de son qui fait saigner du nez!
J'étais un peu de mauvaise humeur, du coup.

En fin de programme, la tête d'affiche, déjà un peu connue en Belgique, mais totalement inconnue de moi: puggy.
Déjà, ils ont leur propre ingé son. Ca attire mon attention, mon intérêt, et ça me fait enlever mes bouchons d'oreille, par curiosité.
Bien m'en a pris, parce que dès les 1ères notes: du miel.
La suite m'a juste étalé une grosse claque dans la tête.
A se demander ce qu'ils foutaient dans cette programmation!

Super pros, grosses brutasses à leurs instruments, une voix invraisemblable, énergie énorme...
Ca m'a fait penser à Muse. Oui, carrément. Innovation en moins, si je dois être tout à fait franche, mais 1er album, quoi!
Des titres qui tournent merveilleusement, bien composés, très mélodiques, avec la dose de bon bouzin qui va bien.

En sortant du concert, j'ai acheté leur album (le 1er), et je l'ai écouté en boucle un bon moment.


Depuis, je les suivais mollement de loin.

Hier, donc, ils passaient au Bataclan, pour présenter leur 2ème album (si on omet le Teaser, sorti entre deux).
Je me suis rendue compte du chemin parcouru, avec le sourire jusqu'aux oreilles: un public massif, hyyyyyyyper chaud, enthousiaste, réactif, connaissant toutes les chansons par coeur, dansant, riant, kiffant.

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas assisté à un concert comme celui-ci.
Le groupe génère un truc incroyablement positif. Ils s'éclatent, ça se voit, et c'est communicatif. La dernière fois que j'ai pris autant de good vibes, c'était à un concert d'Amadou et Mariam, au Divan du Monde.
Le genre performances dont tu sors en aimant le monde. Ca devrait être remboursé par la Sécu!

Ces 3 mecs sont des showmen multi-instrumentistes de grand talent. Qui ne se prennent pas au sérieux, surtout, et je crois que c'est ce qui fait la différence. Pas de "phases" étudiées, pas de calcul, de recettes toutes faites et maintes fois éprouvées. Ils ont beau avoir une solide expérience de scène, on ne sent aucune grosse ficelle. Ils ne cherchent pas à se donner un style, ni à contrôler leur image au moment M. Pas de langue pendue, quoi, si je puis me permettre une private joke.
Bref, j'aime leur spontanéité, leur bon esprit, leur kif sincère, le tout au service d'une musique pointue et jouée au cordeau.
Playlist équilibrée entre les 2 albums, ça aussi, ça fait du bien. Ca ne sème pas en chemin les "retardataires" de mon espèce.
D'autant que je ne suis pas sûre d'adorer le 2ème album, même si, en live, les chansons passent vraiment bien. Quelques titres ont accroché mon oreille, mais le nouvel univers me paraît, à priori, moins rock.

Il n'empêche, ce groupe mérite vraiment le succès qui les gagne. Ils font actuellement une grande tournée française qui les ramènera à Paris en Novembre à l'Olympia, je dis ça, je dis rien! :-)

Un extrait du concert d'hier, sur une "vieille" chanson.



(Merci à Kmeron pour les photos N&B, et Loreleibird pour la vidéo live!)

1 commentaire:

Fa a dit…

j'espère faire la date de novembre !!!!!!