lundi 11 mai 2009

Mes Louboutin

Quand on aime les souliers à talons, on bave forcément à l'idée de posséder un des multiples bijoux de Messire Christian Louboutin. Les oeuvres ont un prix, mais enfin, ça y est, je suis entrée dans le temple parisien pour m'offrir mon Graal perso.
Comme une enfant dans une confiserie, les yeux un peu fous, ne sachant où donner de la tête, j'ai commencé par manipuler les plus spectaculaires: les Anémones, les Carnaval, les Eugénies... Orgie de plumes, de satin, de noeuds soyeux, de pétales aériens, de strass et ces talons vertigineux...
Ensuite j'ai essayé les célèbres Pigalle, pointues, vénéneuses, infiniment sexy, les objets fetish par excellence... Talon fou, petite pointe, magnifique semelle rouge. Un rêve.
Puis, dans un coin, toutes discrètes et presque timides à côté des bling bling à clous métallisées, et des pythons couleur pastel, les plus jolies salomés qu'il m'ait été donné de voir: les Gino. Une merveille de peau si fine, de brides et de cambrure. Comme des chaussures de danse, mais infiniment précieuses. Le bout rouge pétant, assorti à la semelle, qui dévergonde le cuir beige, et les brides dorées toutes délicates, qui se marient avec la semelle intérieure...
Assise dans un coin, loin de la cohue du petit salon envahi par des américaines en goguette, bruyantes, j'ai enfilé ces souliers, et me suis sentie Cendrillon. La perfection. L'accessoire qui devient le fond de toile. La touche de suprême élégance qui, par miracle, épouse mon pied en douceur. Je m'y coule, j'y suis bien, ìncroyablement confortable.
Alors ainsi, voilà ce que l'on appelle le luxe: la touche de raffinement qui se remarque mais ne se sent pas. Qui se fait oublier, qui laisse vivre sans la ramener... Tout ce que j'aime.
Il se trouve que c'est l'ultime paire, et que c'est ma taille. Ma pantoufle de vair à moi!
Je repars de la boutique avec mon sac sous le bras, les talons de Dorothy dans leur dust bag vermillon, le sourire plaqué sur le visage.



Même Suki hallucine!

10 commentaires:

Marieaunet a dit…

mon dieu qu'elles sont belles!!
j'imagine trés bien ton état d'esprit au sortir de la boutique avec dans un sac les louboutin magiques! quelle chance tu as, elles sont sublimissimes! et te vont à merveille, elles épousent la cambrure de ton pied c'est...waw!
la tête de ton chat me fait mourir de rire, on dirait vraiment qu'il a été "stunné" à la vue des chaussures.
je crois que si j'avais des Louboutin il faudrait un moment avant que j'ose marcher dans les rues avec, j'aurais peur de saloper la semelle!
tiens à ce propos tu nous diras si ça s'abime pas trop vite la semelle rouge.

Mina Pyro a dit…

En fait, je les porte à l'intérieur, pour le moment, mais j'ai commandé des semelles de protection rouges sur ebay.
(le chat est homo, il veut les même, il me parle plus!)

Anna Bogen a dit…

Ah oui elles sont vraiment vraiment sublimes !!! Comme je t' envie !
Allé je ne désespère pas qu' un jour j' arriverai à m' en payer une paire ...

theremina a dit…

Oh my! Sublimes. Mais fais gaffe, si tu cèdes au chat ça va coûter cher : il lui faudra deux paires avec ses quatre pattes...

Anna Bogen a dit…

Au pire je propose un petit coup de marqueur rouge sur les coussinets :D

eloisesunshine a dit…

Très joli choix, le rouge est ma couleur fétiche! J'attends avec impatience mon prochain anniversaire pour devenir l'heureuse détentrice d'un petit bijoux de pied!

LisaLou a dit…

Ca fait 5 fois que j'essaie de dire qu'elles étaient faites pour toi, je pensais mon premier commentaire passé *caliméro*
Elles sont parfaites, tout simplement!

boah a dit…

mon dieu, quelle allure! Tellement Art Déco d'une certaine façon. Je découvre un modèle inconnu, et je me prends à rêver: en trouverai-je un à mon image?
Loulou

Olivier Golen a dit…

Très, très bien les Gino !
Next, une paire de Bat Girl 100 ?

Myriam a dit…

C'est quoi, les Bat Girl 100?